C'est la rentrée2 achetés le 3ᵉ à 60% ⭐

0

Votre panier est vide

Comment L'alcool peut augmenter la dépression

par Stress zero novembre 02, 2020 4 min de lecture

Comment L’alcool peut augmenter la dépression

Céder à l'appel de la bouteille est-il un facteur de dépression ? Pire encore l'augmente-t-elle ? C'est certainement la question que vous vous posez. Vous ou un proche à vous êtes peut-être soumis à ces forces qui peuvent terrasser une personne et en faire une personne de fragiles.

La dépression alcoolique est très grave et ne devrait pas être un mode de vie acceptable. La façon de surmonter cette prison mentale n'est pas simple, car elle lie l'abus de substances et les troubles émotionnels.

L'alcool ne fait clairement pas partie des aliments anti-stress, heureusement, il existe des solutions "facile" qui peuvent aider à guérir, nous allons faire le tour de la question et voir quels sont le lien, les effets, les conséquences et les symptômes de cette dépression.

Je sais que vous êtes impatients d'en savoir plus alors sans plus attendre je vous laisse rentrer dans le sujet.

Faire face à la dépression signifie qu'en ce moment vous ne vous sentez peut-être pas bien. Avec un manque d'énergie, un mauvais sommeil et un sentiment général d'impuissance, trouver naturellement une solution pour sortir de la dépression est une étape très importante. 

Malheureusement, la plupart des gens se tournent vers les drogues légales ou illégales tabac, herbes, entre autres, ou vers la consommation de boissons alcoolisées pour tenter de soulager la douleur.

Cependant, des recherches ont montré que les drogues illégales et l'alcool sont tous deux des dépresseurs importants.

Malgré le coup de boost qu'elles peuvent temporairement procurer, ces substances ne valent peut-être pas les effets secondaires.

Consommation d'alcool et des maladies dépressives.

C'est en fait la pire stratégie possible pour faire face à la dépression. Les humeurs dépressives peuvent être le résultat direct de l'abus de substances. À l'inverse, la consommation d'alcool par des personnes souffrant d'un trouble dépressif peut augmenter la gravité de leurs symptômes de dépression et doit être évitée.

La dépression alcoolique est assez répandue de nos jours, jusqu'à 40 % des personnes qui boivent beaucoup d'alcool ont des symptômes qui ressemblent à la dépression.

Cependant, lorsque ces mêmes personnes ne boivent pas beaucoup, seuls 5 % des hommes et 10 % des femmes présentent des symptômes répondant au besoin d'être diagnostiqués comme dépressifs.

Même si l'alcool, lorsqu'il est consommé avec modération, peut brièvement produire un état d'esprit agréable et détendu, la dépression résultant de l'alcool n'est pas rare.

Elle commence comme toute autre chose, lentement, mais s'intensifie avec le temps.

Lorsque l'alcool est utilisé avec parcimonie, il peut pendant un certain temps améliorer l'humeur, cependant, lorsqu'il est utilisé pour traiter une maladie dépressive, la tolérance aux effets de celle-ci peut amener un patient dépressif à boire plus d'alcool à la recherche d'un effet positif.

C'est là que les problèmes commencent, on boit de plus en plus et avant que vous ne vous en rendiez compte, l'alcool, étant un dépresseur reconnu, commence à provoquer des tendances dépressives dans l'esprit.

La dépression alcoolique : Effets et conséquences

Maintenant, nous savons tous que l'alcool trouble le jugement et rend plus impulsive la prise de risques, de plus il provoque une perte d'inhibition et augmente les comportements agressifs et les actes violents même envers soi-même.

Par conséquent, lorsqu'il est utilisé comme un moyen de réduire la dépression, cela devrait être une préoccupation particulière, car des études ont montré que la dépression peut conduire au suicide.

En général, une incidence beaucoup plus élevée de suicides qu'ils soient terminés ou tentés est associée à la dépression alcoolique.

De plus, la dépression alcoolique entraîne des troubles sociaux complexes tels que l'absentéisme, la maladie et la sous-performance.

Inévitablement, les problèmes conjugaux surgissent souvent à cause d'un problème d'alcool.

Si l'on ajoute à cela les problèmes de dépression, il n'est pas surprenant que de nombreux mariages aient souffert de cette maladie dépressive particulière.

En ce qui concerne la santé, la dépression alcoolique peut causer de nombreux problèmes physiques.

Ceux-ci peuvent se manifester au niveau du foie sous forme d'hépatite, de cirrhose ou d'insuffisance hépatique.

Les ulcères d'estomac, les dysfonctionnements sexuels et les battements de cœur irréguliers sont également des facteurs. Ce ne sont là que des symptômes qui résultent d'une consommation excessive d'alcool, auxquels s'ajoutent les effets de la dépression sur le corps...

Inutile de dire que cette forme particulière de maladie dépressive est très grave et très sérieuse. Dans la prochaine partie, nous allons voir les symptômes de ce type particulier de trouble émotionnel.

Dépression alcoolique : Symptômes indiquant sa présence

Dans la section précédente nous avons vu quels sont les effets et les conséquences de l'alcool sur la dépression, la question qui vous devez vous poser maintenant c'est, suis-je un alcoolique dépressif ? En lisant ces quelques lignes, vous allez vite le savoir.

Il existe un certain nombre d'indications qui devraient nous amener à nous demander si nous avons un problème de dépression alcoolique. Dans aucun ordre particulier, ils n’incluent :

  1. Utiliser l'alcool pour essayer d'échapper à ses soucis et à ses problèmes.
  2. Boire trop d'alcool tous les jours.
  3. Utiliser l'alcool pour dormir.
  4. Boire de l'alcool de façon excessive seule.
  5. Se sentir extrêmement coupable de sa consommation excessive d'alcool.

Heureusement, comme pour toute chose, il y a de l'espoir, mais il faut avoir le désir de changer.

Voici quelques conseils utiles pour ce trouble émotionnel résultant d'une consommation excessive d'alcool.

Dépression alcoolique : Des solutions utiles.

Les symptômes dépressifs dus à l'alcool peuvent en effet être assez difficiles à maîtriser, mais comme pour toute chose, plus on y travaille, plus on a de chances de réussir.

Il est toujours utile de connaître la cause de son désir irréfléchi de boire en premier lieu.

Il peut s'agir de problèmes conjugaux, financiers ou même spirituels.

C'est pourquoi ces problèmes doivent être traités par des conseils compétents, la lecture de livres d'auto-assistance et même une bonne vieille discussion avec son entourage.

De plus, un simple régime rapide ou restreint sur un fruit juteux de saison ou les bienfaits du thé wu long peut aider à détoxifier le corps des tendances alcooliques.

Cela peut sembler très peu conventionnel, mais selon le professeur Arnold Ehret, cette méthode a été utilisée avec succès pour aider de nombreux alcooliques à renoncer à une consommation excessive d'alcool. 

Pour conclure

La dépression alcoolique n'est pas insurmontable, avec une bonne dose de volonté, il est possible de guérir et de ne plus avoir besoin de l'alcool pour "noyer ces soucis".

La dépression peut devenir très grave, allant jusqu'au suicide, pour prévenir cela avoir une balle anti-stress peut être une première étape vers la guérison.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Comment nettoyer les balles anti-stress
Comment nettoyer les balles anti-stress

par Stress zero juillet 02, 2021 3 min de lecture

Voir l'article entier
Pourquoi avoir des peluches soulage le stress ?
Pourquoi avoir des peluches soulage le stress ?

par Ayoub Adi mai 30, 2021 5 min de lecture

Voir l'article entier
Comment aider un enfant anxieux
Comment aider un enfant anxieux

par Ayoub Adi mai 23, 2021 7 min de lecture

Voir l'article entier